Comment optimiser son retour de vacances sans procrastiner ?

Publié le Publié dans Type B2

Comment optimiser son retour de vacances sans procrastiner ?

Dans un précédent article Les deux secrets bien gardés, des Champions du monde, transposables en management ? je partageais avec toi ma pratique du débriefing après chacune de mes compétitions sportives 🏊‍♂️🚴‍♂️ 🏃‍♂️

Cela afin de capitaliser sur les réussites et construire des plans d’action liés aux erreurs ou axes de progrès rencontrés.

✅ Je fais la même chose dans mon job.

 As-tu pris le temps, à tête reposée de faire ce bilan ?

😉 Si ce n’est pas le cas, ne t’inquiète pas, il n’est pas trop tard. Ce qui compte, c’est que tu aies les idées bien claires avant de revenir vers tes équipes pour fixer le bon cap pour le dernier rush de l’année.

Pour ma part, je fais toujours un bilan orienté autour de 4 axes ⁉️:

  • 1️⃣ D’un point de vue économique.

    • Où j’en suis depuis le début de l’année ?
    • Par rapport à mon plan de marche ?
    • Par rapport à N-1
    • La tendance sur 12 mois glissants
  • 2️⃣ D’un point de vue axes clients

    • Quelles actions réalisées et quelles valeurs ajoutées ?
    • Quelles stratégies en cours, dans le délai, en retard ?
    • Quelles réussites et difficultés ? Internes et externes ?
  • 3️⃣ D’un point de vue humain. Mon équipe est-elle prête au combat ?

    • Quid de la motivation des équipes ?
    • Quid de la confiance des équipes ? en moi, en le projet, en elles ?
    • Quels besoins en termes de compétences ?
    • Qu’en est-il de mon propre plan de progrès individuel et personnel ?
  • 4️⃣ D’un point de vue équilibre vie professionnelle et vie personnelle. Car un manager bien dans sa tête, bien dans son corps et stable en termes d’estime de soi, emmènera ses équipes sans se poser de question.

Une fois ce travail de bilan je me projette d’ici la fin d’année pour définir les axes prioritaires sur lesquels je vais me mobiliser. Pour ma part, je sais que j’ai tendance à vouloir trop faire de choses. Je dois donc m’efforcer de choisir pour ne pas me diluer :

  1. ✅ Je pilote la projection économique de mon activité, mois par mois pour piloter mes investissements et avoir un œil sur ma trésorerie.
  2. ✅ Je projette via mon agenda (j’y reviendrai dans une prochaine vidéo) l’ensemble de mes propriétés pour bien équilibrer ma charge de travail, mois par mois, puis semaine par semaine. Sans oublier les périodes obligatoires type « exercice budgétaire, entretiens de fin d’année) Quand j’étais patron d’activité, j’en profitais pour re planifier mes temps mensuels de management (individuels et collectifs) La vérité de nos priorités passe par la place que nous leur accordons dans notre agenda !
  3. ✅ Je gèle dans mon agenda, les jours ou semaines au cours desquelles je dois avancer sur des projets MT. D’expérience, si je ne projetais pas ce temps, il se remplissait vite, de priorités parfois très CT, et rarement les miennes en plus.

Ce passage des priorités à venir, doit passer au filtre de l’agenda. C’est souvent un exercice qui permet de jauger du réalisme de nos objectifs (je parle en termes de charge de travail)

Voilà c’est à toi de jouer, prends une petite demi-journée pour te poser, cela te permettra d’avoir l’esprit clair et ce sera tout sauf du temps perdu au moment de mobiliser tes collaborateurs !

Laisse moi un commentaire et rejoins moi sur ma page Facbook ou sur ma chaine Youtube si ce n’est pas encore fait. Tu bénéficieras de tous mes conseils !

Bon entrainement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.