Comment devenir un leader ? – Partie 1

leader readyPartie 1 – Qu’est ce qu’un leader ?

Adoptez les 5 caractéristiques qui les distinguent !

Qu’est-ce qu’un leader ?

Posez-vous la question suivante et prenez quelques minutes de réflexion :

  • Qu’est ce qui caractérise un leader selon vous ?
  • Pour moi, « c’est celui qui met tout en œuvre pour faire durablement gagner l’équipe. »

Les LEADERS ont 5 caractéristiques qui les distinguent !

1. Ils se projettent, savent où ils vont et POUR  QUOI. Ce sont des gens qui inspirent les autres, parce qu’ils parlent du pour quoi ils ont envie de faire des choses et pas de ce qu’il faut faire ou comment il faut le faire.

Pour citer quelques exemples , APPLE ou PATAGONIA. Derrière les produits, derrière la technologie, il y a une envie forte partagée avec les clients, qui fédère autour du projet de la marque. Derrière chaque produit il y a une envie de faire du beau et design pour APPLE et du technique et du développement durable pour PATAGONIA

 

2. Ils savent mettre les autres en situation de sécurité face aux dangers extérieurs, en développant l’esprit de confiance et de collaboration. Ils font en sorte que chacun se responsabilise. Dans ces moments de difficultés cette responsabilisation visera à souder les uns et les autres, pour collaborer ensemble et éviter que l’échec atteigne le groupe.

Il y encore quelques siècles, sous l’impulsion d’un chef, la tribu s’organisait pour garantir la sécurité du clan la nuit. Chacun à tour de rôle prenait la responsabilité de la garde. On retrouve notamment ces idées dans le monde du sport, chez les militaires. Dans le monde de l’entreprise, un collectif va se souder face à un concurrent ou la conquête d’un marché, vital pour la pérennité de l’activité.

3. Ils décident et assument leurs responsabilités. Ils mettent tout en œuvre pour prendre les meilleures décisions possibles. Ils vont faire des choix et les assumer tout en :

  • encourageant chacun à porter ses idées ( en expriment le fond de leur pensée)
  • veillant à ce que les personnes concernées ne fuient pas au moment de s’exprimer et de s’engager.

Prendre et assumer ses décisions, c’est oser prendre des risques. Et pour prendre de bonnes décisions concertées, le choix des hommes pour s’entourer devient un enjeu.

4. Ils passent après les autres et pas avant les autres « Ils inspirent confiance »

« Quand il faut y aller et s’engager, il faut un chef pour emmener les troupes. Il faut quelqu’un devant. En cas de difficulté, pour une cause, il faut une femme ou un homme pour laquelle ou lequel ils aient envie de se sublimer et en qui ils ont toute confiance, surtout quand le sens de la mission est bien loin de leur quotidien. Il encourage, il sait même parfois se sacrifier » (Éric Bonnemaison, général de brigade, commandant des Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan)

On est dans le domaine des émotions (le cerveau lymbic) Ce n’est pas sacrifier les gens pour gagner plus (argent, reconnaissance) ou se protéger soi-même !

5. Le leader moderne sera suivi par ses équipes car il participe à l’action . Il fait confiance, donne confiance, est dans l’action tout en gardant une forte capacité de discernement et de tempérance face aux peurs, aux frustrations…

Le leadership, ce n’est pas un grade, ni une fonction, ni une place dans un organigramme. C’est un CHOIX.

Il y a pleins de leaders, et pas seulement tout en haut de la hiérarchie. Leadership et pouvoir n’ont rien à voir. Le leader fait les choses par inspiration profonde.

La valeur morale est essentielle. 

Nous sommes tous en situation d’être des leaders, notamment dans le rôle de parent vis à vis des enfants.

  • N’a t-on pas l’envie de préparer nos enfants pour le futur ? Sans trop les protéger, sans trop les exposer ?

  • Chaque parent ne va t-il pas chercher à définir un cadre de vie, des valeurs pour permettre aux enfants  de se préparer pour l’avenir avec confiance, optimisme et réalisme ?

  • Les parents ne sont-ils pas celles et ceux qui doivent prendre les meilleures décisions pour le futur de leurs enfants ?


Quelle est la différence entre le leader et le manager ?

leaderLa tendance naturelle d’un manager est souvent de s’engouffrer dans le contrôle,  la décision unilatérale à la recherche de l’idée géniale. Il anime le comment et le quand du résultat. Il est dans le présent. Le « qui » apparaît plus comme un moyen pour mettre en œuvre l’action vite et obtenir le résultat.

Claude ONESTA nous dit : « Si un manager impose ses idées et dicte ce que sera la part de chacun, cela ne peut pas fonctionner, car il risque de trop prendre la main et dire ce qu’il faut faire. Cela risque de réduire le potentiel du groupe »

Cela ne peut pas fonctionner durablement. Il ne peut pas y en avoir qu’un qui pense à tout, qui fait tout et qui assume tout !!! « On est tous en danger »

Le rôle du leader est de coordonner et arbitrer les initiatives individuelles et d’amener chacun à s’engager et prendre les meilleures décisions possibles 

 

Pour que chacun prenne ses responsabilités, cela nécessite de faire confiance et d’accepter les échecs potentiels tout en faisant en sorte que l’ensemble soit le plus harmonieux.

« Et ce sera d’autant plus génial qu’on n’aura pas fait à leur place ou guider leur action. Il s’agira de leur œuvre !!! » (Claude ONESTA)

Inné ou pas ?leader inne

Chacun arrive avec un capital qu’il a développé et façonné en fonction de son éducation, des études, des rencontres faites au cours de sa vie. En cela oui il pourrait y avoir une part d’inné.

Mais je suis aussi convaincu qu’il est donné à chacun la possibilité de pouvoir le devenir. Cela nécessite d’avoir un modèle auquel se raccrocher, un tiers, un manager, un encadrant, un parent. Cela renvoie à la force que chacun a en soi et aux objectifs personnels que l’on se définit pour sa vie. Qu’ai-je envie de faire, de réaliser, pourquoi, et pour en faire quoi ?

D’un point de vue scientifique, il existe une partie de notre cerveau dont le câblage est dépendant de l’expérience. Nous sommes câblés pour être flexibles et adaptables. Le cerveau est un muscle qui ne demande qu’à travailler.

Il est possible de devenir un leader en s’inspirant de leaders

action nowA vous de vous jouer, place à l’entraînement « Comment devenir un leader ? »

cette semaine, je vous propose la séance d’entrainement suivante :

maintenant que vous savez ce qui caractérise un leader,  je vous propose deux exercices concrets : observez des managers, des parents,…, ou encore vous même et répondez à ces deux questions

  • En quoi sont-ils des leaders, en quoi être vous un leader ?
  • Quels effets ces personnes ont sur vous ?

En s’entrainant ainsi, vous allez affiner votre capacité d’observation, renforcer vos convictions et être à l’écoute de vos émotions, et ferez en sorte de devenir vous-même un leader.

La semaine prochaine, toujours autour de cette question du leader nous travaillerons de votre type de management.

Si cette article vous a intéressé, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à le diffuser autour de vous.

Pour toute question, vous pouvez me joindre au 06 86 21 62 11,

m’envoyer un email à a2lconseilrh@gmail.com

ou encore me contacter par Skype : a2lconseil

 

A bientôt !
Arnaud, Entraîneur de Managers.
DSC_0348

7 réflexions au sujet de « Comment devenir un leader ? – Partie 1 »

  1. une fois encore un bien bel article sur un thème essentiel au développement des entreprises et des hommes. Je m interroge sur la possibilité offerte à chacun de devenir un leader. Je suis pour ma part de ceux qui pensent que lorsqu’un leader sommeille en nous, nous pouvons l éveiller et un environnement bienveillant ( Parent, référent, manager,…) nous y aidera. Mais si la potentialité est absente , ce ne sera pas possible car d’autres potentialités attendent d éclore.
    De même pour nos enfants que nous élevons ( qui signifie « portons vers le haut » ). Nous sommes là pour les aider à éveiller le potentiel en eux et il est différent chez chacun.
    En tout cas bravo et merci pour ces articles riches, pertinents et passionnants
    Christophe Van de Voorde

    • Bonsoir Christophe, merci pour ton commentaire, pertinent comme toujours. La possibilité de devenir leader n’est pas offerte à tous, même si je reste convaincu qu’il est à la portée de chacun. Pour devenir leader, il faut un contexte qui permettra de mettre en œuvre des actions et des interactions pour mettre en posture de leader. Cela dépend aussi des rencontres des expériences de vie et surtout, du recul et de la réflexion que l’on porte soi-même sur ces évènements, à fortiori quand ils sont critiques.C’est pour offrir aux futurs leaders cette opportunité de réfléchir sur ce qu’ils font et pourquoi que nous faisons ce beau métier !
      A très bientôt et encore merci.
      Arnaud

  2. Très bon article !
    Conseils à suivre pour les jeunes manager/Leader (et les moins jeunes) …
    Très intéressant et constructif.
    A démultiplier pourquoi pas auprès d’une population de Directeurs de magasin …
    Cordialement
    DHAINAUT.C (Directeur Régional dans le PAP)

    • Bonsoir monsieur DHAINAUT, et merci pour votre message. Comme vous je pense et milite pour que, le plus tôt possible on donne des repères aux managers sur que doit et devrait être un leader. Devenir Leader se construit avec le temps, il y a une notion de durée, cela s’apprend avec le temps, plus que cela ne s’enseigne. Toutefois quand on sait ce que l’on cherche, on va plus vite pour le trouver.
      A bientôt j’espère.
      Cordialement
      Arnaud

  3. Ping : Comment devenir un leader ? - Partie 2

  4. Ping : Comment manager les risques Psychosociaux ?

  5. Ping : Comment développer du bonheur plutôt que du stress ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *