Sais-tu DEBRIEFER une PERFORMANCE MEDIOCRE sans T’ENERVER ?

Sais-tu DEBRIEFER une PERFORMANCE MEDIOCRE sans T’ENERVER ?

Comment débriefer une performance plutôt moyenne je vous propose de découvrir le débrief à chaud de Zidane après la qualification du Réal de Madrid de justesse en demie finale de la ligue des champions.

Interview :

« On a quand même le sentiment aujourd’hui que vous avez souffert comme jamais ? »

Ben vouai , Non non ce n’est pas grave parce que c’est comme ça, c’est le quart de final de champions League »

 

Alors quoi dire ? quoi faire ? comment le dire quand on se retrouve dans une telle situation ? Faut-il engueuler les joueurs, faut-il ne rien dire ? Faut-il rester que dans le positif ? N’est-il pas à craindre finalement en leur disant les choses, de les démotiver et de les braquer ?

Bref dans cette courte vidéo, je vais décortiquer avec toi la façon dont Zidane s’y est pris pour débriefer son match à chaud, suite à cette cuisante défaite face à la Juventus de Turin dans un contexte malgré tout de qualification.

 

Bonjour, je suis Arnaud Lelouette l’entraineur, le coach des managers qui se bougent pour être performants, heureux et prendre du plaisir dans leur job. Et chaque semaine, je partage avec toi mes meilleurs conseils en termes de management de la performance, management de la motivation, connaissance de soi et efficacité personnelle. Alors clique sans plus attendre sur le bouton en bas à droite pour t’abonner à la chaine YouTube et ainsi tu ne manqueras rien de tous mes conseils.

Laisser s’exprimer les émotions

Interview :

« Zinédine, cette dernière seconde de match, vous l’avez vécue comment ?

Bien, bien !

Merci

Bien, parce que franchement c’était un match compliqué d’entrée, quand on prend un but au bout d’une minute de jeu, de toute façon…. »

Voilà on pourrait être surpris de l’humour et de la décontraction de Zidane comme si ce qui est arrivé, n’était pas grave. En fait, à ce moment-là, Zidane est dans son débrief à chaud et dans son débrief à chaud, il y a toute la partie émotionnelle qui a besoin de sortir. On voit que lui, choisit le ton de l’humour. En effet le scénario lui a été favorable mais à ce moment-là, c’est sa première expression de ses émotions de joie qu’il a besoin de sortir et vous verrez dans un second temps, il a une approche beaucoup plus rationnelle de la chose. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans ces moments-là, nous sommes hommes et femmes, à chaud, il ne faut pas hésiter à sortir ses émotions pour faire son premier ressenti par rapport au match.

PEUR ? La gestion de ses émotions

Interview ?

« Avez-vous eu peur ?

Non, non parce que sinon ce que tu ressens, en fait tu le transmets à tes joueurs donc il y avait juste à être tranquille, juste à penser que justement qu’on était dans un match compliqué, avec un adversaire qui nous a mis d’entrée en difficulté et ce que dont je ne m’attendais pas c’est le premier but oui. »

Pour être performant et en particulier dans des contextes très difficiles, l’un des secrets et de garder le contrôle sur ses émotions, pour rester concentré et garder le cap. Et ça Zidane le sait !

Il sait que s’il renvoie lui-même des images de peur à son équipe, son équipe va perdre confiance en elle. Tout au long du match, Zidane n’a pensé qu’à une chose, renvoyer l’image de restons patients, restons calmes, restons sereins et mobilisés. Il suffit d’un but et d’un seul pour se qualifier, on oublie le fait qu’on est en train de perdre, on se concentre sur l’essentiel, ce sur quoi on peut agir, marquer un but et pour ça, restons calmes et patients et c’est l’image qu’il va renvoyer pour aborder cette sérénité auprès de ses équipes.

LA PERFORMANCE :  une analyse objective

performance, objectifs,prestation, projet confiance, compétence

Interview :

« Il s’est passé exactement ce qui s’est passé au match aller on a le contraire. Juventus est rentré dans son match et nous pas du tout et voilà. Donc c’est pour ça encore une fois que les mots ne servent à rien, il faut juste montrer à chaque fois sur le terrain. Mais on s’en sort bien, je pense que sur les 180 minutes, on mérite quand même notre qualification. Même si la Juv’ a fait son match ce soir, je pense que sur l’ensemble des deux matchs on mérite de se qualifier parce que même ce soir on a eu des occasions pour marquer beaucoup de but mais on ne l’a pas fait. »

Zidane vient de porter un avis sur la performance de son équipe, observez qu’il est très précis. Il s’appuie sur des faits concrets, donc il est descriptif, il ne porte pas de jugement. Il donne un avis sur le résultat en estimant que son équipe a malgré tout mérité de gagner le match. Il n’oublie pas de citer le contexte particulier de la Juventus qui a contribué à faire que le résultat était compliqué, la performance moyenne. Son discours malgré tout reste extrêmement positif, il n’y a aucun jugement, aucune attaque vis-à-vis des joueurs. Bref il est dans une forme d’objectivité d’analyse de sa performance.

LA COMPETENCE : Le savoir, savoir-faire, savoir être

Interview :

A ce moment Zidane est en train de débriefer la compétence de ses joueurs. La compétence, c’est le savoir, le savoir-faire tactique. Oui l’équipe était en place, la tactique était bonne. Ils ont eu des occasions. Il débriefe le savoir-faire. L’équipe a eu des occasions de marquer. Donc elle sait faire, à leur niveau, ce n’est plus un problème technique par contre au niveau du savoir-être, elle a eu des difficultés à gérer les moments du match pour concrétiser les actions, à fortiori à partir d’un moment elle était menée. Donc c’est bien sur la compétence que Zidane s’arrête quelques instants pour souligner peut-être le point de défaillance de son équipe, la capacité à gérer pour transformer les occasions qu’elle s’est procurée.

LA MOTIVATION : Avoir la bonne intention

motivation, performance, objectifs, prestation, projet confiance, compétence

 Interview :

« On a quand même le sentiment qu’aujourd’hui, vous avez souffert comme jamais ?

Ben oui !

Non non ce n’est pas grave, on s’aperçoit que de toute façon, quand on a de bonnes intentions, qu’on y croit, qu’on continue à y croire, ben à la fin ça paie. Mais parce qu’on a mérité aussi de marquer ce soir. Si on partait avec zéro but, je pense que c’était compliqué. »

Au travers « avoir l’intention », Zidane parle en fait de la motivation. La motivation elle s’est travaillée à trois niveaux. D’abord la motivation crée par le coach, autour de la préparation de l’évènement.

La deuxième intention elle est liée à la motivation de l’équipe. L’équipe en tant que telle, en tant qu’individu est rentré avec l’intention de se qualifier et la motivation certaine de pouvoir aller chercher une énième coupe et puis enfin il y a le troisième niveau. C’est l’intention individuelle de chacun des joueurs. Chacun d’entre eux auraient pu perdre cette motivation ou auraient pu un moment donné se trouver des excuses face à ce scénario mené de 3-0.

Non au contraire, chacun est allé puiser au plus profond de lui dans sa motivation intrinsèque. C’est cette réelle intention qui a fait que l’équipe a poussé jusqu’au bout et a poussé la chance d’obtenir ce penalty qui les a qualifié malgré une défaite 3 but à 1.

LA CONFIANCE : s’adapter à l’imprévu

Interview

« Et ce que dont je ne m’attendais pas c’est le premier bu, ça oui ! ça change tout, vraiment ! Ca change tout, c’est à dire que les autres sont venus, et nous en fait on a baissé la tête.. »

Ce but a vraiment tout changer les plans de Zidane et de son équipe. Il faut donc s’adapter à l’imprévu, tout le temps de la partie, les joueurs ont dû courir après une adaptation face à un élément, un contexte extérieur. Et ça, ça nécessite énormément de confiance en soi.

En effet il a fallu garder un haut niveau de confiance en soi pour être capable de ne pas baisser et finalement d’aller trouver en fin de match, les ressources pour se qualifier.

Interview :

« Et voilà donc c’est pour ça encore une fois que les mots ne servent à rien. Il faut juste, montrer à chaque fois sur le terrain. »

En synthèse.

Alors voici en synthèse, les cinq clés qu’a abordé Zidane pour débriefer son match. Et ces cinq clés que vous pouvez utiliser, vous, pour débriefer les prestations de vos équipes, comme les pros.

Première clé, Zidane est revenu sur la performance ; il a apprécié la teinte du résultat, il a abordé le sujet de la prestation de ses joueurs, tant il a aussi apprécié l’implication de chacun. Zidane est resté très objectif, sans jugement, en posant juste une évaluation professionnelle.

Ensuite deuxième clé, il est allé voir le champ de la motivation, pour s’assurer que son équipe avait bien la motivation nécessaire. Sans la motivation nécessaire, l’équipe n’aurait jamais comblé ce retard et arraché dans les dernières minutes. La victoire, la motivation étaient là.

Il est allé ensuite regarder, le champ de la confiance. Là encore, il a validé la capacité qu’avait l’équipe à avoir confiance en elle, car face à un fait de jeu très déstabilisant, l’équipe a su se mobiliser et réagir.

Quatrième clé, il est allé ensuite voir la compétence, l’équipe est allée se procurer des actions, donc le savoir-faire était calé par contre c’est bien sur la gestion de certaines situations de match que l’équipe a été défaillante.

Enfin la cinquième clé, il a su débriefer le match, n’accusant jamais donc au risque de casser ses joueurs, n’essayant pas non plus de fuir et de se déresponsabiliser. « Je me casse » et encore moins l’effet d’un entraineur abattu, miné.

 

Voilà alors maintenant c’est à toi de jouer, laisse-moi un commentaire, juste en dessous pour me partager tes impressions sur cette vidéo. Et si elle t’a plu, écoute mets moi des pouces, mets-moi des like. Si tu penses qu’elle peut être utile à quelqu’un de ton entourage, n’hésite pas à la partager. Si tu n’es pas encore abonné à la chaine YouTube, il est encore temps, il te suffit pour cela de cliquer là maintenant sur l’un des petits logos qui se trouvent sur l’écran. Tu peux prendre aussi le temps d’aller visualiser les clés listes.

Moi je te souhaite en attendant une bonne semaine, un bon entrainement, à très bientôt.

Au revoir.

 

 

Comment réussir sereinement ta délégation ?

Comment réussir sereinement ta délégation ?

Et oui tout le monde sait !..je sais bien je dois déléguer…. C’est bon quoi !! le sketch de la délégation, c’est bon je connais … !!! Et pourtant ! Tu as peut-être des difficultés à déléguer, tu as des jeunes à former, tu dois les accompagner, tu as envie de leur consacrer du temps.  Mais ton temps, en même temps, n’est pas extensible.

Et non seulement tu cours après le temps mais en plus tes collaborateurs ont pris l’habitude de te solliciter en permanence pour tout, pour rien ! Comment je change le toner de l’imprimante ?  Est-ce que je dois faire un mail pour répondre à la personne ? Ou au contraire il y a certains qui ont même pris l’habitude parfois, alors c’est encore plus agaçant, de prendre des initiatives sans t’en parler, et comme par hasard, des fois ce n’est pas la bonne initiative, ils font des erreurs et qui est-ce qui se trouve à devoir tout gérer et bien oui c’est toi ?.

Bref tu n’arrives plus à prendre du temps pour toi, tu es probablement stressé, irrité, irritable et puis ça commence à se sentir au boulot et même à la maison. Bref tes collaborateurs te font chier mais chier ! tu es presque certains de les emplâtrer, les défenestrer.

Alors rassure toi tu n’es pas seul dans cette courte vidéo, je vais te raconter l’histoire de trois managers que j’ai accompagnés la semaine dernière, en collectif, qui ont le même souci, pour te réconcilier, ou te réconforter, la délégation, c’est l’un des sujets les plus importants et les plus complexes à travailler.

Mais avec l’astuce que je vais te donner, tu vas pouvoir à la fois construire ta performance, mieux gérer ton temps, accompagner la prise d’initiative de tes collaborateurs et surtout de retrouver le plaisir de travailler dans une bonne ambiance.

Bonjour, je suis Arnaud Lelouette l’entraineur et le coach des managers qui se bougent pour être performant, heureux et prendre du plaisir dans leur job. Et toutes les semaines, je partage des expériences en termes de management de la performance, management de la motivation, connaissance de soi, et de l’efficacité personnelle. Alors clique sur le logo juste en bas à gauche pour t’abonner et ne rien rater justement de ces précieux conseils ou si tu préfères les recevoir par email, il te suffit de cliquer le lien un peu plus bas et en plus tu recevras un cadeau gratuit de bienvenue.

Comment garantir la performance avec de nouveaux collaborateurs?

Alors depuis plusieurs mois maintenant j’accompagne un groupe de managers en entrainement collectif, et justement nous étions en train d’aborder le thème de la délégation. La mission de ce groupe de managers, en ce moment est complexe. Elle consiste à la fois garantir la performance mais en même temps d’intégrer beaucoup de jeunes collaborateurs avec les soucis de les fidéliser et de très très vite, leur donner les outils de la performance.

Dans ce groupe de managers, il y en a deux particulièrement qui sont très stressés qui sont très impactés. En effet, eux, sont concernés par une équipe qui a bougé quasiment à 80%, en tout cas 75 à 80 % de leurs collaborateurs ont moins d’un an. Et donc ils sont pris à la fois dans le besoin de tout vérifier pour éviter qu’il y ait des erreurs. Et en même temps à la fois  de réclamer du temps pour sortir la tête du guidon, pour prendre de la hauteur, du recul.

Voici les astuces pour garantir les performances :

Alors voilà le travail que nous avons mené avec managers et donc voilà la clé, l’astuce que je vous propose, s’appelle exercice du « Je délègue tout sauf ».

Prenez une feuille de papier A4 et mettez-vous autour d’une table avec votre collaborateur ou avec vos collaborateurs et posez-vous cette première question.

déléguer, performance, Arnaud LelouetteJe te permets à toi collaborateur, tu peux décider seul et faites la liste de tous les sujets sur lesquels que votre collaborateur décide seul. Décidez seul, veut dire qu’il n’a plus à vous demander s’il peut, s’il doit, si c’est bien, si ce n’est pas bien. Vous attendez de lui, que maintenant, il prenne l’initiative. Mais sur ces sujets-là, maintenant il est autonome.

 

Deuxième question, moi collaborateur, je peux avec toi, mon manager, partager les décisions et notez les.

Partagez les décisions, c’est des décisions qui pourraient avoir un impact important et dont le risque d’erreurs est plus important.

Alors pour vous donner la différence entre les deux :

Moi quand j’étais manager, mon patron me disait voilà tu peux embaucher un CDD seul, je viendrai voir pendant la période d’essai mais en amont, on prend la décision de t’engager, c’est à toi de faire. En revanche au moment d’embaucher un CDI, parlons-en ensemble pour nous assurer ensemble que la décision soit la bonne, le choix du collaborateur, le type de contrat, le type de mission.

D’accord ? Pourquoi ? parce que lorsqu’on appuie sur le bouton de cette décision, il peut y délégation, performance, Arnaud Lelouetteavoir des conséquences mais c’est bien que le collaborateur doit être à l’initiative de la décision et qui lui doit aussi doit apprécier s’il en parle avec son manager ou pas ! Donc mettez-vous au clair, vous, sur ce que vous attendez et la légitimité que vous donnez de décision au collaborateur. Et puis en fait il y a toi, collaborateur tu devras attendre ma validation sur les sujets suivants. Tu ne peux pas décider seul, et ces sujets-là, on en parle ensemble.

Alors là encore il peut vous les soumettre. Par exemple moi j’avais des investissements à faire sauf que passé un certain chiffre je devais là par contre attendre la validation de mon manager je ne pouvais pas faire sans lui.

Alors, faites cet exercice, vous allez voir, il va vous apporter quatre bénéfices.

  • Dans un premier temps, il va permettre à vous de clarifier vous-même ce que vous déléguez de ce que vous ne déléguez pas.
  • Deux, du coup, ça va permettre de rendre la chose très explicite.
  • Troisième bénéfice, ça va obliger vos collaborateurs à se responsabiliser, sur leur territoire d’action.
  • Quatrième bénéfice, ça va du coup vous libérer du temps pour vous mobiliser sur l’essentiel de votre activité.

Alors c’est intéressant parce ce quand on a fait ce travail avec tout ce groupe, en particulier ces deux managers dans le traitement collectif dont je vous parlais, un des managers, lui, a témoigné. Ben moi depuis quelques temps, l’organisation, l’animation des réunions collectives hebdo. Je les ai déléguées à mes collaborateurs. J’interviens à des moments de la réunion sur des sujets importants pour donner un avis mais j’ai tout délégué et ben ça marche, ça fonctionne, ça nous libère du temps. Ce n’est pas anti dynamique au niveau de la performance,

J’ai mes collaborateurs du groupe qui sont vachement plus impliqués, plus responsabilisé et dans la vie de l’équipe et puis ben il n’y avait qu’à maintenant de leur donner le champ libre et c’était très intéressant son témoignage.

Prend une feuille A 4, réunis tes collaborateurs répondez ensemble à ces 3 questions de manière à faire que les choses soient claires !

Alors c’est à toi de jouer, je t’invite à prendre une feuille A4, de réunir tes collaborateurs et ensemble de répondre à ces 3 questions et surtout de me laisser un commentaire un peu plus bas et me dire ce que cela t’a apporté à toi manager et à vous collectivement, l’équipe !

Clique sur les pouces bleus si cette vidéo t’a plu et t’a apportée quelque chose. Clique sur les liens ici présents pour t’abonner et ne rater aucun de ces conseils en management ou clique sur le lien plus bas pour recevoir par mail chaque semaine des news en termes de management, tu recevras ainsi ton cadeau gratuit de bienvenue. En attendant, je te souhaite une bonne semaine, un bon entrainement.

A très bientôt au revoir.