Comment lâcher prise ?

la force mentale

5 questions pour apprendre à lâcher  !

Cette semaine, en réponse à la question d’un ami, j’ai souhaité aborder le sujet du lâcher prise.

Comment lâcher prise quand on est affectif, quand on a besoin de rendre service à l’autre, d’être reconnu et apprécié par les autres ? Et pourquoi au final, la charge affective devient source de déplaisir, de tristesse voir de souffrance ! Ce cas de figure peut arriver vis à vis de collaborateurs, de collègues mais aussi dans la sphère privée.

Pour vous qui vous reconnaissez dans cette situation, l’une des clefs consiste à mettre une juste distance avec la situation.

« Je m’en fiche »

Vouloir l’ignorer ou s’en désintéresser ne fonctionnerait pas.  après tout ramènera un peu plus tard au point de départ.

 » En fait, non, je ne m’en fiche pas du tout »

Alors pour mettre de la distance sans couper la relation ni le lien avec la situation il faut faire face à la réalité. Il s’agit de s’investir pour rester fidèle à sa personnalité tout en se protégeant du risque de porter les problèmes des autres voir être déçu par les comportements des individus.

le monde en théorie

Selon moi, être respectueux de l’autre consiste à  l’aider en le confrontant à sa réalité et en le responsabilisant. Et pour se faire, voici X questions à se poser avant de s’engager ?


1 .En quoi ai-je le contrôle sur l’ensemble de la situation ?

On ne peut pas agir sur une chose ou une personne sur laquelle on n’a pas le contrôle !

2. Quel est réellement le besoin de l’autre ?

Avant d’aller plus loin, la demande de la personne est-elle concrète précise vis à vis de moi ? Lui demander de bien formuler sa demande est un premier préalable avant de m’engager.

3. Puis-je vraiment aider cette personne, en ai-je les capacités et les compétences ?Parfois, on aimerait, on voudrait, on rêverait, mais on ne peut juste pas. C’est honnête et responsable que de savoir se le dire.

4. Ai-ce que j’en ai l’envie ?

Cette question est importante, il faut être clair avec soi-même. Parfois nous n’avons pas l’envie et c’est tout à fait acceptable que de se le dire. Il sera alors important d’être sincère avec l’autre en lui expliquant sans se justifier que la situation vous met mal à l’aise.

5. Que compte faire la personne qui me demande de l’aide ?

Et si j’aide la personne, en quoi et jusqu’où est elle prête à s’investir pour solutionner son problème ? C’est à ce stade qu’il faudra savoir arbitrer entre la générosité, parfois aveugle et la générosité raisonnée.

 

action nowEn mettant en place ce petit protocole de questions, vous éviterez de vous investir trop dans certains types de relations ni d’avoir mauvaise conscience par rapport à vos système de valeurs, si consciemment vous décidez de rester en retrait.

Attention, soyons clairs, il ne s’agit pas d’une recette magique ! en revanche en la mettant en oeuvre, vous éviterez de rester dans l’émotion et alors vous pourrez prendre la juste distance nécessaire avant de vous engager, consciemment !

Bon entrainement, à la semaine prochaine.

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, à le diffuser autour de vous ou encore à appuyer sur le bouton j’aime de ma page facebook.

Enfin téléchargez vite le guide gratuit « Comment devenir un leader ? » et découvrez les 21 clés qui se cachent derrière la personnalité des leaders !!!

Inscrivez votre prénom et votre émail dans la barre située sur la droite de cette page ===>

Pour toute question, vous pouvez me joindre au 06 86 21 62 11,

M’envoyer un email à a2lconseilrh@gmail.com

Ou encore me contacter par Skype : a2lconseil

A bientôt !

Arnaud, Entraîneur de Managers

DSC_0348

2 réflexions au sujet de « Comment lâcher prise ? »

  1. Bonjour Arnaud,
    Merci pour ta vidéo, il y a des choses justes et en même temps,
    toutefois, il me semble que tu confonds lâcher prise et comment éviter le sauvetage, donc le triangle dramatique.

    A+
    Bonne journée

    • Hello Roselyne, merci pour ton post, toujours pertinent ! Je retrouve bien là ton oeil expert.
      Il s’agit bien derrière ces questions, du triangle dramatique. Je n’en parle pas car je ne souhaite pas, par choix sur le blog, développer des concepts que l’on peut retrouver partout sur le web.
      En revanche, je l’utilise et le fait utiliser aux personnes qui aiment rendre service et qui deviennent un peu prisonnière. C’est une forme de l^cher prise. Pourquoi attendre le sauvetage ? Au contraire, pourquoi ne pas agir en conscience ? J’ai donc légèrement dévié l’utilisation première du triangle dramatique. Enfin, derrière la notion de triangle dramatique, il y a une forme d’emprise, de faiblesse qui sonne de manière un peu négative et cela ne me plait pas. Je préfère aider les gens en parlant de lâcher prise ! Qu’en penses-tu ?
      Encore merci et à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *